Blogue

  • Home
  • Quelques idées pour préparer son enfant à l’école

Quelques idées pour préparer son enfant à l’école

Par Monyse Vinette, psychologue

Child writing in copybook. School items on wooden desk in class. Education concept. Top viewBien que les enfants débutent l’école à 5 ans, ils commencent à apprendre dès leur naissance, et en tant que parent, tout ce que vous pouvez faire pour faciliter les apprentissages qu’ils auront à faire à l’école est loin d’être négligeable. Que cela soit pour la motivation que vous pouvez développer en valorisant les apprentissages ou les problèmes sociaux, comportementaux ou académiques que vous pouvez lui épargner en mettant en place des activités et interventions diverses dès son jeune âge, ce que vous faites pour lui aura un impact important dans son développement.  

Voici donc quelques trucs simples pour préparer votre enfant à l’école.  La liste n’est pas complète, chacun ayant ses propres défis et moyens privilégiés, mais c’est un départ.  Bien sûr, ce sont des enfants et il ne faut pas négliger le jeu et l’importance d’avoir du plaisir à apprendre.  Plusieurs jeux éducatifs seront donc donnés en exemple, mais il y en a de multiples qui ne sont pas cités et qui peuvent être tout aussi intéressants.  

On peut séparer la préparation en deux sections : développement cognitif (pour faciliter les apprentissages) et comportemental / affectif.  Dans cette première partie, vous trouverez les recommandations pour le développement cognitif.

Quelques moyens pour aider à la préparation cognitive

(Pour faciliter les apprentissages qu’il aura à faire de la lecture et des mathématique entre autres) : 

Lire le soir.  Exposer ainsi votre enfant à des lettres et des mots, reformuler ou résumer ce qui se passe dans l’histoire et poser des questions à l’enfant sur l’histoire lue.


Apprentissage de l’alphabet (chanter la chanson de l’alphabet, mettre à sa disposition des tapis de jeu ou des casse-tête avec des lettres, jeu l’Île de cariboo)

Reformuler les mots mal prononcés (sans nécessairement demander à l’enfant de répéter) et lui demander de faire des phrases complètes en lui fournissant un exemple au besoin.

Travailler la catégorisation (jeux par exemple de type Mont à mots « picto » et « mini » ou Tic tac boum junior.)  Lors des trajets en voiture, on peut aussi en profiter pour demander à nos enfants des noms d’animaux, d’outils, de légumes, etc. ou jouer à trouver l’intrus parmi trois ou quatre choses.

Trouver des rimes, conter des comptines et chansons qui riment.

Lui faire compter des choses au quotidien et selon son intérêt (ex : « Mange encore 4 bouchées. » ou « Tu peux te prendre 6 petits bonbons. ») et jeux favorisant l’apprentissage des chiffres de 1 à 10 et le décompte (jeu serpent et échelle, bata-waf, l’ile de cariboo, jeux de type Trouble).

Apprentissage des formes (faire dessiner les formes de base, jeu l’ile de cariboo, demander à l’enfant de quelle forme sont différents objets).

Lui faire regarder certaines émissions en anglais si votre enfant a de l’intérêt pour les autres langues.

Développer la motricité fine (attacher les lacets, boutonner ses vêtements, faire des bricolages avec des ciseaux, de la colle et / ou de la peinture).

Autres jeux éducatifs : jeux de mémoire, jeu Camelot junior, labyrinthe à tracer, trouver les différences entre deux images, les P’tits incollables, livres d’activités Les jeux de Félix (ou autre).

Laisser place également à des jeux non éducatifs.  L’enfant doit aussi avoir l’occasion de jouer pour jouer et de développer sa créativité.