Blogue

  • Home
  • La dérogation scolaire: une bonne idée pour mon enfant?

La dérogation scolaire: une bonne idée pour mon enfant?

Par Amira Amane, psychologue et neuropsychologue

Boy, drawing a picture for fathers day

Les inscriptions pour la maternelle sont en cours. Malheureusement, votre enfant est né un peu après la date fatidique du 30 septembre et les intervenants scolaires vous disent que pour entrer cette année à la maternelle, il vous faudra consulter un psychologue pour obtenir une dérogation.

Est-ce une bonne idée pour mon enfant?

Pour répondre à cette question, plusieurs critères sont à prendre en considération.

Tout d’abord, est-ce que votre enfant semble démontrer un intérêt marqué pour les tâches scolaires, comme l’apprentissage des lettres, des couleurs, des chiffres, des formes? Un “intérêt marqué” ne signifie pas qu’il doive tout connaître avant d’entrer à l’école, mais plutôt qu’il s’intéresse grandement à ce genre d’apprentissage.

Ensuite, a-t-il un bon niveau d’attention et de concentration? Est-il capable de tolérer les refus et les frustrations? Est-il capable de jouer avec des enfants légèrement plus vieux que lui et de collaborer aux jeux des autres? A-t-il une bonne coordination globale (capable d’attraper un ballon, de monter et descendre les marches d’un escalier en alternant ses pieds) et une bonne motricité fine (capable de tenir un crayon et des ciseaux, d’attacher ses souliers et son manteau lui-même)? Est-il capable de respecter des consignes simples sans s’opposer, même lorsqu’il est fatigué? Est-il capable de parler à un adulte ou à des enfants qu’il connaît peu?

Finalement, sentez-vous que votre enfant est réellement plus avancé que les autres jeunes de son âge? Est-ce que les éducatrices de la garderie qu’il fréquente sont du même avis que vous?

Si vous avez répondu oui à toutes ces questions, vous pourriez décider d’entamer la démarche.

Le processus d’évaluation pour la dérogation scolaire servira à déterminer si votre enfant possède des capacités intellectuelles, des habiletés sociales et des habiletés motrices qui se comparent à celles d’enfants qui sont en moyenne 6 mois à un an plus vieux que lui, puisqu’il sera constamment entouré d’enfants plus âgés que lui.

D’autre part, si l’enfant réussit l’ensemble de ces étapes, il faudra encore démontrer qu’il y aurait des préjudices graves au fait que celui-ci ne commence pas l’école cette année.

Statistiquement parlant, très peu d’enfants réussissent l’ensemble de ces tests. Il s’agit réellement d’une mesure d’exception qui ne convient pas à tous les enfants.

Attention - Centre fermé temporairement

Nos professionnels sont actuellement disponibles pour vous par téléphone, Skype, Zoom ou FaceTime!

Jusqu'à nouvel ordre, seuls les individus vivant une détresse psychologique intense pourraient être vus en personne, sur rendez-vous seulement.

Nous continuerons à prendre les messages par courriel et par téléphone comme à l'habitude, donc n'hésitez pas à nous contacter pour toute question! 438-497-2773 ou info@centrecinapse.com.